mot de passe oublié ?
S'inscrire      OK
 

Les Vietnamiens accordent une attention particulière pour le service des plats. Lors des repas ordinaires, tous les plats sont amenés en même temps et disposés au milieu de la table. Chaque convive reçoit une paire de baguettes, un bol pour le riz ou la soupe et éventuellement une soucoupe pour la sauce et une cuillère, ainsi il peut s'y servir à sa guise.
Un plateau composé d'herbes aromatiques et de laitue ainsi qu'un grand nombre de condiments y sont présents tels la sauce piquante, la sauce de soja, la fameuse sauce nước-mắm et des soucoupes de limes et de piment frais.

Dans les restaurants vietnamiens, les plats sont souvent décorés d'une rose, d'un nénuphar ou d'un oiseau sculptés à partir d'un légume ou d'un fruit.

La porcelaine qui accueille ces mets raffinés aux saveurs et aux couleurs multiples est caractérisée par la finesse de ses motifs, variant de scènes de montagnes, d'eau ou de paysages aux personnages et objets, en passant par des fleurs et oiseaux ainsi que les herbes et insectes. Cette tradition très ancienne de potiers est ainsi perpétuée par les artisans du célèbre village de Bát Tràng situé à une dizaine de kilomètres à l'est de Hanoï.

Les Vietnamiens utilisent des baguettes pour manger, qu'ils soient assis sur des tabourets sur un trottoir ou à la table d'un chic restaurant. Les baguettes servent également pour faire la cuisine. Les baguettes se nomment đũa en vietnamien. Elles sont longues et cylindriques et peuvent être en bambou, en ébène, en laque, en jade, en ivoire ou en bois kim giao, un bois précieux.
Bien tenir les baguettes demande de la pratique. La plus simple technique consiste à poser la première baguette sur l'annulaire en la coinçant à la base du pouce, la première baguette reste ainsi fixe, puis à saisir la seconde comme un stylo, entre l'index et le majeur, en la maintenant avec l'extrémité du pouce, de ce fait la deuxième baguette est mobile.